• L'électricité est une énergie compétitive. Avec un rendement avoisinant les 100% dont vous payez la note après consommation qui ne pose ni problème de stockage, ni problème de disponibilité, ni inflation incontrôlée de prix. Elle est notre énergie nationale par excellence, abondante et dans le futur, livrée à domicile.
  • En France le prix de l'électricité reste systématiquement en dessous de la moyenne européenne. La loi interdit de couper l'électricité en cas de grève et si une panne de courant intervient, les chauffages au fioul, au gaz ne fonctionnent pas non plus.
  • Les factures électriques sont réparties sur l’année, donc plus d’avance d’argent. Pas de comptage électrique double tarif dans le cas d’utilisation en chauffage seul. Une multitude de bonnes raisons justifient l'intérêt croissant des Français pour le choix du chauffage électrique.
  • Modulable car aucun problème de transformation ou d'agrandissement de l'habitation. Des travaux de modification réduits au minimum, l’unité venant tout simplement en substitution de votre ancienne chaudière, elle ne prend que peu de place donc pas de mètres carrés perdus.
  • Elle peut se coupler avec un système solaire tel que des panneaux photovoltaïques ou une éolienne. Un concept précis et de longue vie.
  • La chaudière « Mini Europe » s'adapte à toutes utilisations. Installation simple et rapide en neuf comme en rénovation. Elle est conçue pour des petites ou grandes maisons, bâtiments anciens ou neufs, des appartements, des immeubles, des bâtiments professionnels communaux ou collectifs, des bâtiments d’élevage, des serres, des salles communales ou de sport.
  • Elle est de nouvelle génération, économique et écologique à haute, moyenne ou basse température. Elle chauffe autant que vous le souhaitez quelle que soit la température extérieure car elle peut atteindre une température de sortie de chaudière jusqu’à 70°.
  • Elle s’installe sans modification du système de chauffage central existant dans toutes maisons et tous bâtiments ayant un circuit d’eau chaude pour le chauffage: radiateurs fontes, aciers, planchers chauffants, plinthes chauffantes, aérothermes, tubes à ailettes,...
  • Pas de remise en cause des émetteurs de chauffage (radiateurs), ces derniers ayant la même température d’eau en entrée, auront exactement la même puissance de dissipation calorifique
  • Faible puissance sonore, pas de compresseur, pas de ventilateur (contrairement à une PAC Air/Air dont le fonctionnement est de 60 à 75 dB et d’environ 45 à 55 dB pour une PAC Air/Eau). Pas d’installation d’un réseau de distribution de l’air chaud contrairement aux pompes à chaleur Air/Air.
  • Poêle à bois, charbon ou fioul : déperdition de chaleur importante sur le lieu de combustion et dans le conduit de fumée. Obligation d'un appel d'air froid par le sol pour la sécurité et le maintien d'un air respirable. Régulation quasi impossible.
  • Convecteurs électriques : diffusion de chaleur verticale, brassage d'air important et sensation de froid aux pieds, régulation difficile et mûrs noirci. Avec la chaudière « Mini Europe », pas d’installation électrique supplémentaire dans les pièces à vivre, contrairement à l’installation que nécessite un chauffage électrique par convecteurs ou à accumulation de chaleur avec l’alimentation spécifique de ces appareils.
  • Un système de chauffage dont la maintenance est aussi réduite, presque gratuite. Extrême fiabilité, faible encombrement, simplicité d'installation, sans fumée, sans émission de Co². Fonctionne sans fioul, sans gaz, sans bois, sans gaz réfrigérant.
  • Le chauffage électrique est un système de chauffage propre qui ne brasse pas d'air. Système sans risque sûr et simple pour toute personne utilisatrice. Fonctionne sans consommation intempestive de l'oxygène, ne dessèche pas l'air et préserve l'hygrométrie. Propreté et air sain garantis.
  • La chaudière n’est pas une pompe à chaleur, il n’y a aucune pièce en mouvement et pas de liquide frigorigène non plus (dans le domaine des gaz à effet de serre, les liquides frigorigènes utilisés dans les pompes à chaleurs sont jusqu'à 15 000 fois plus polluants que le CO²).
  • Les performances de la chaudière « Mini Europe » sont identiques, quelle que soit la température extérieure, même très fortement négative. Les « COP » des pompes à chaleur indiqués sont mesuré à + 7°, en général une résistance électrique prend le relais en cas de température négative. Cela signifie que par -20° constant le chauffage électrique aura toujours une consommation constante, ce qui n'est pas le cas d'une pompe à chaleur Air/Air qui a besoin de cette résistance électrique bien avant une telle température.
  • Elle ne nécessite pas de relève chaudière, de cheminée, de ventouse, de tubage donc pas de ramonage et entretien contraignant. Elle ne nécessite qu’un seul abonnement EDF, pas de frais supplémentaire de raccordement comme pour le gaz.
  • Pas de réseau spécifique, ni frais de raccordement ou frais d’abonnement supplémentaires (gaz…), d’aménagement spécial type fosse de rétention (mazout…), colonne spéciale (gaz…), abris ou corvée (bois), ou coin de pelouse occupé (propane), de cheminée d’extraction de fumée ou ventouse, de ramonage, de stockage d’avance de l’énergie.
  • Les pompes à chaleurs nécessitent souvent l'installation d'un ballon tampon, notamment à cause du risque de givre de l'unité extérieure en hiver et afin de conserver une réserve d'énergie suffisante.
  • Pas de terrassement extérieur ou de forage pour l’installation du réseau de captage en comparaison des pompes à chaleur en géothermie ou PAC Air/Eau.

L'ensemble des ces arguments justifient amplement le choix d'acheter une chaudière au meilleur prix car elle est suffisante si bien dimensionnée. Beaucoup d'installations de pompes à chaleurs défectueuses, avant même qu'elles n'aient été rentabilisées se transforment en l'installation d'une chaudière électrique « Mini Europe » !

Did this answer your question?